Initiée dans les années 80, l’œuvre de Patrick Dolique aborde à la fois la peinture et la photographie.
Dans la série « Chop Suey », il s’inscrit dans la logique de la pratique alchimique de la photographie, traduit un certain décloisonnement entre les pratiques photographiques et picturales.
Depuis une vingtaine d’années, cette œuvre s’oriente vers l’Art, l’Artiste et le rôle de la peinture dans notre société.
 
Aujourd’hui, dans la série « Be Up See », Patrick recueille et recycle des images cryptées de toute nature qui sont pour lui autant de manières de requalifier la perspective esthétique, dans notre société où l’Art est devenu indissociable du regard consommateur.
Entre le champ d’activité de la lumière et le chant lumineux du tableau, se trouve la bonne distance pour une rencontre avec le spectateur ; transmettre ces vibrations est une des conditions essentielles de ses recherches.
La relation entre le mystère d’être et la lucidité d’exister est aussi au cœur de sa réflexion ; un va et vient où il interroge le caractère mouvant des états où se dilate et se rétracte le dynamisme des forces visuelles dans l’œuvre. Ces forces peuvent être abordées seulement par le traitement de la couleur et de la forme en tant qu’identités ultimes.
 
Expositions
Basel Art Fair, galerie Zur Stockeregg, Zürich, Suisse / Chir Art Fair / Affordable Art Fair, galerie Art City, Paris, Bruxelles / Photokina Cologne, Allemagne / Galerie les Somnambules, Toulouse / Musée d’Aurillac / Musée de Tours / Musée de la Rochelle / Musée de Carcassonne / Musée de Grignan /  Ambassade de France à New York, Londres, Mexico, Tokyo, Rome, Moscou, Madrid, New Delhi, Stockholm, La Haye / Monastère de Ségovie, Espagne / Bateau-Lavoir, Paris, etc.